Bukavu : Nkafu reste le bastion des hommes en armes non identifiés ?

Plus de 10 cas d’insécurité enregistrés dans le quartier Nkafu/commune de Kadutu en moins de deux mois.

Les sifflets et les casseroles viennent relayer les obscures enquêtes policières. Une femme vient d’être attaquée et blessée au couteau.

Cette agression survient ce jeudi 8 juillet autour de 0 heures sur l’avenue Wesha dans le quartier Nkafu.

L’acteur de la société civile locale, Christian Baguma, renseigne que des bandits porteurs d’armes blanches ont fait incursion dans la maison de cette dame.

Ils emportent des téléphones portables, de l’argent, des et plusieurs autres biens  de valeurs. Une femme tente de résister à l’agression et de s’opposer au pillage.

Les assaillants la passent à tabac et lui plantent un couteau dans la main. Cette agression semble fortuite dans la commune populaire de Kadutu.

Cependant, l’acteur de la société civile de Nkafu, Christian Baguma, relève que plus de 10 cas d’insécurité viennent d’être enregistrés dans ce quartier de la commune de Kadutu depuis mai 2021.

La police nationale congolaise, Pnc, affirme toujours lancer des enquêtes qui semblent ne jamais aboutir. Les traces et les modes opératoires des malfaiteurs  ne sont pas connus.

Buguma recommande aux habitants de l’avenue Wesha et du quartier Nkafu de se munir des sifflets et d’apprêter des casseroles pour lancer des alertes. « La population doit se solidariser en cas d’insécurité », martèle-t-il.

·        Christian Kika 

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*