Bukavu : La nomination du bourgmestre de la commune d’Ibanda suscite des réactions.

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, nomme récemment Daniel Dunia Runiga, qui prend aussitôt ses fonctions de bourgmestre adjoint intérimaire de la commune d’Ibanda.

Le chef de l’Exécutif provincial suspend préventivement, le vendredi 2 juillet, le bourgmestre Evariste Namegabe Ntayitunda de cette commune, à titre intérimaire depuis bientôt 10 ans.

Une frange de la population du quartier Kasha de la commune de Bagira organise, le lundi 5 juillet, une marche pacifique.

Les manifestants exigent la réhabilitation sans condition d’Evariste Namegabe Ntayitunda.

Daniel Dunia Runiga est investi, le lendemain, bourgmestre intérimaire de la commune d’Ibanda.

Cette avalanche des mesures administratives suscite des réactions qui vont dans tous les sens.

Une certaine opinion laisse entendre que le gouverneur peut suspendre un bourgmestre. Il ne peut pas nommer un bourgmestre. Cela relève du gouvernement central.

Maitre Zozo Sakali est avocat de profession et acteur de la société civile. Selon lui, la loi congolaise autorise au gouverneur de province de suspendre un bourgmestre de la commune et d’en nommer un autre à titre intérimaire.

L’acte posé par le gouverneur Théo Ngwabije respecte la loi sur la libre administration des provinces.

Cet acteur de la société civile ajoute que la loi reconnait la fonction de bourgmestre de la commune qu’aux agents de la fonction publique qui détiennent le grade de chef de division.

La commune d’Ibanda n’a pas de bourgmestre titulaire depuis 2011.

Elu député national, le dernier bourgmestre titulaire de la commune d’Ibanda, Douglas Dunia Mukome, était parti siéger à Kinshasa.

Christian Kika

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*