Est-RDC : L’installation de l’administration militaire au Nord-Kivu et en Ituri saluée par une certaine opinion.

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi a signé, mardi 4 mai, deux ordonnances pour installer l’administration militaire en Nord-Kivu et en Ituri.

Deux provinces en état de siège dès jeudi 6 mai pour une durée de 30 jours, soit un mois du calendrier civil.

Le lieutenant général Luboya Nkashama Johnny des Forces armées de la RD Congo, FARDC, est nommé gouverneur du Nord-Kivu.

Le commissaire divisionnaire Alonga Boni Benjamin de la Police nationale congolaise, PNC, est son adjoint, c’est-à-dire vice-gouverneur de cette province.

Le général Luboya était,  avant cette nomination exceptionnelle, le commandant de la 1ère zone de défense des FARDC.

Cette zone comprend l’Equateur où le général Luboya a été le commandant de la 13ème région militaire. 

Le lieutenant général Ndima Konguba Constant, quant à lui, prend la commande de l’Ituri.

Son adjoint est le commissaire divisionnaire Alonga Boni Benjamin en tant que vice-gouverneur de cette province.

Le général Ndima vient de Kinshasa où il était chef d’état major adjoint des FARDC chargé de l’administration et de la logistique.

Il est un ancien officier de la Division spéciale présidentielle, DSP, de feu le maréchal Mobutu Sese Seko et du Mouvement de libération du Congo. MLC, de Jean Pierre Bemba.

Ce mouvement avait occupé l’Ituri. Le général Luboya, par contre,  est passé par le Rassemblement Congolais pour la Démocratie, RCD. Cette rébellion avait contrôlé le Nord-Kivu.

Pendant la période de l’état de siège, les assemblées provinciales et les gouvernements du Nord-Kivu et de l’Ituri sont suspendus.

Des officiers de police et de l’armée vont prendre le contrôle de tous les échelons administratifs. D’autres nominations sont donc attendues.

  • Dieudonné Malekera
Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*