Kadutu : Deux présumés bandits appréhendés au niveau de chez Mwachi

Après leur opération matinale au niveau du plateau universitaire de Karhale, deux sur les quatre bandits armés sont capturés. Avant que la police ne mette la main sur eux, ils étaient cachés dans un centre de santé situé chez Mwachi à Kalere au quartier Cimpunda dans la commune de Kadutu.

Ces voleurs à main armé tirent des balles en l’air pour se frayer le passage depuis le campus de l’Université Officielle de Bukavu, UOB. Ces tirs n’effraient pas les étudiants.

Ils attrapent un de ces hommes armés, le lynchent à mort et le brûlent encore vif. C’était autour de 10 heures et demi sur le plateau universitaire de Karhale dans les hauteurs de la commune de Kadutu.

Des hommes armés attaquent les vendeurs des cartes d’appel et changeurs des monnaies,  en face du portail d’entrée de l’Université officielle de Bukavu, UOB. Ils ravissent argent, téléphones et autres biens.

Selon les témoins oculaires, ces voleurs à main armée tirent à bout portant sur un des vendeurs au niveau des jambes. Ils tirent ensuite des coups des balles en l’air pour se frayer le passage.

Les étudiants ne sont pas intimidés et continuent à les pourchasser. Ils réussissent à attraper l’un d’entre eux avec son arme qui n’est plus apparemment garni des minutions.

Ils le lynchent à mort et le brûlent encore vif sur le terrain de football de l’Institut Supérieur des techniques médicales, ISTM Bukavu. 

Les compagnons  de l’infortuné mettent les jambes au coup et prennent la poudre d’escampette. Malheureusement, deux parmi lesquels celui qui aurait tiré à bout portant sur sieur Wadezya Mukobelwa au quartier Mosala, est attrapé.

Vers 11 heures, les étudiants paradent avec une arme à feu sur la route Bukavu – Walungu pour célébrer la petite victoire.

Ils réclament aussi à tue-tête la paix dans la ville de Bukavu. La police est arrivée 45 minutes après l’évènement, juste pour dresser un rapport de constat.

Mieux que ces officiers de la police judiciaire, OPJ, les étudiants sont allés présenter l’arme du présumé voleur tué au cabinet du gouverneur du Sud-Kivu et au commissariat provincial de la police.

Et ce, à Nyamoma La Botte dans la commune d’Ibanda. Le vendeur des cartes d’appel suit des soins à l’hôpital général de Bukavu.

·        Georges Kitoka

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*