Kalehe : Des filles mineures et des vieilles femmes sont souvent accusées de sorcellerie et parfois tuées

Une dame vient d’être tuée, poignardée partout, dans la nuit d’hier mardi 4 à ce mercredi 5 mai, à Kashesha.

Selon quelques habitants de ce village situé à moins de 4 kilomètres du centre de Cifunzi, l’accusation de sorcellerie est à la base, le mobile, de l’assassinat de cette épouse de quelqu’un et mère de famille.

Des personnes inconnues, des hommes sans foi ni loi, l’ont exécuté à coups  de couteau, sans toute autre forme de procès.

La présidente du Groupe d’alerte précoce, GAP Kalonge, Justine Zawadi, alerte les services de sécurité de vite s’investir pour dénicher les auteurs de cet assassinat.

D’après elle, la population doit être davantage prudente. Des filles mineures et des vieilles femmes, innocentes, sont souvent accusées de sorcellerie, tel que le confirme la dépêche de Jean Baptiste Shasha, membre du club de lecture du journal Le Souverain Libre, basé à Kalonge.

  • Claudine Lumvi
Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*