Bukavu : les prix des produits alimentaires du Nord-Kivu augmentent  

Les agriculteurs de Rutshuru et de Masisi craignent une éventuelle nouvelle éruption du volcan Nyiragongo et la récurrence des tremblements de terre. Ils ne s’occupent pas de leurs champs et ne produisent pas des denrées alimentaires. La loi de l’offre et de la demande enfièvre et hausse les prix de certains produits agricoles sur le marché de Bukavu.


La matinée de vendredi 04 juin 2021, certains bateaux proviennent de Goma et accostent à Bukavu. Ces embarcations amènent actuellement des denrées alimentaires en quantités insuffisantes.


Les commerçants n’en amènent plus des stocks. Les dépôts des marchandises sont presque vides dans les installations portuaires.


Des sources de l’association des armateurs sur le lac Kivu, ASSALAK, renseignent que les bateaux arrivent de Bukavu qu’avec plus de passagers que de marchandises.


La loi de l’offre et de la demande enfièvre et hausse, sur le marché de Bukavu, les prix de certains produits alimentaires qui proviennent de la province du Nord-Kivu.


Le prix du sac de 25 kg de la farine maïs est passé de 14 à 18 dollars.


Un bidon d’huile végétale de 20 litres qui revenait à 17 dollars, se négocie autour de 19 dollars.


Les commerçants écoulent leurs stocks stratégiques de gré à gré et vaille que vaille.
D’après eux, les territoires agricoles de Masisi et Rutshuru sont inaccessibles.


Les agriculteurs focalisent l’attention sur une nouvelle éruption du volcan Nyiragongo et la récurrence des tremblements de terre.
Ils ne s’occupent pas de leurs activités agricoles.


Trésor Ilanga

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]