Bukavu : Certains jeunes emboîtent les pas aux jeunes patrouilleurs de l’avenue Buholo 4.

Des jeunes soutiennent les  services de sécurité pour lutter contre la criminalité urbaine.

Les jeunes leaders sociaux de Kadutu viennent de mettre en place une plateforme dénommée Force vive de sécurité,  Focis-Rdc en sigle.

C’est pour lutter contre l’insécurité et la criminalité urbaine devenue récurrente dans cette partie de la ville de Bukavu.

Ces jeunes proviennent de diverses organisations telles que Bana Israël, Vijana Tujikinge Nyumbani et Aigle protection.

Forci-Rdc se propose d’assurer la garde, de porter le secours et de promouvoir la protection mutuelle et communautaire.

Cette plateforme  compte collaborer avec les services de sécurité pour réduire sensiblement le taux de l’insécurité dans une partie de la commune de Kadutu.

Selon quelques acteurs de la société civile, Kadutu est la commune qui enregistre le plus des cas d’insécurité dans la ville. Un regret qu’éprouve Pichou Buhendwa, coordonnateur des jeunes patrouilleurs réunis au sein de l’organisation Aigle protection de Buholo 4 situé au quartier Mosala en commune de Kadutu.

Face à la recrudescence de la criminalité, plusieurs leaders sociaux tentent d’apporter leur soutien aux services de sécurité mais la situation va toujours de mal en pis sur le terrain.

Il s’agit entre autres de Sajeseck forces vives et Bukavu Forces. 

Ces associations sont parfois accusées de s’arroger les pouvoirs régaliens de l’Etat congolais à travers ses différents services.

·         Trésor Ilanga

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*