Bukavu : La route Industrielle doit être entretenue autrement

Les pluies diluviennes, comme celle de ce mardi 28 janvier 2020, détériorent davantage la route de l’avenue Industrielle.

Elle est en train de disparaître. La partie la plus concernée est entre le bureau de l’Office des routes et l’entrepôt de la Bralima.

Les eaux des pluies débordent de buses et se répandent sur la chaussée.

Le tronçon ou ce qu’il en reste devient le lit d’un torrent violent.

La route s’amenuise comme une peau de chagrin.

Deux véhicules se croisent difficilement au carrefour des tronçons menant à l’endroit appelé CAPA, sigle du Centre d’apprentissage professionnel et artisanal, au Centre universitaire de paix, CUP.

Le spectacle semble narguer et défier  les autorités provinciales, l’Office des routes, et l’Office des voiries et drainage qui clament gouverner autrement.

Rachel Fadhili

 

 

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*