0 2 minutes 2 mois

Après 6 années d’accalmie, l’insécurité menace de nouveau le groupement de Kaniola

Une bande de 7 hommes armés attaquent une ferme, le matin d’hier jeudi 6 juin, une ferme privée dans le village Luya du groupement de Kaniola.

C’est à quelques mètres de la paroisse catholique Reine de tous les saints de Kaniola.

Ces assaillants ont des vaches, chèvres  et autres biens pillés apparemment  la nuit  on ne sait où.

Le propriétaire de ferme est absent et introuvable au moment de l’attaque.

Il s’agit d’un certain Marcellin Mushagalusa.

La bande à 7 ligote l’ouvrier ou le berger,  et l’oblige à ouvrir les portes des étables.

 

Il y a plein de bétail qu’elle ne peut pas emporter.

 

Les assaillants  obligent l’ouvrier à les aider à transporter leur butin.

 

Ils viennent  de le libérer vers 3 heures du matin, du côté du village Cishebeyi dans le même groupement de Kaniola.

 

Marcellin Mushagalusa avoue craindre vivre dans sa propre ferme de Luya, pour sa sécurité physique et la garde  de son bétail.

 

D’après lui, le passage de la bande de 7 hommes armés lui rappelle de souvenirs qu’il était déjà en train d’oublier.

 

Après 6 années d’accalmie, l’insécurité menace de nouveau le groupement de Kaniola.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *