0 3 minutes 1 an

Bukavu, le 23 juin 2023,  Loochi Muzaliwa, président du conseil d’administration, annonce la nomination de Me Eloge Itumba en tant que Coordonnateur de l’Ong justice pour tous. Il vient de prendre ses nouvelles fonctions, le lundi 3 juillet 2023.

Dans une correspondance adressée à tous les partenaires de l’Ong Jpt et dont une copie nous est parvenue, Loochi explique que cette nomination vise à maintenir le bon fonctionnement de l’organisation.

‘‘Pour permettre à l’organisation de maintenir le cap, j’avais désigné Monsieur Kabingwa Itumba Eloge conformément aux pouvoirs me confiés par les statuts’’, renchérit Loochi dans sa correspondance.

A ce poste, le nouveau coordonnateur a pour mission de diriger la politique générale de l’organisation. Il se chargera également d’engager l’organisation auprès des partenaires locaux, nationaux et internationaux.  

Fort de plusieurs années d’expérience en tant qu’enseignant aux écoles secondaires et aux universités, Eloge Itumba a occupé diverses fonctions. C’est notamment chargé de programme et coordonnateur à l’intérim de jpt, poste qu’il occupait avant sa nomination.  

Eloge Itumba est également avocat au barreau de Bukavu.

Le nouveau Coordonnateur remplace Raoul Kitungano décédé en septembre 2022.

Pour rappel, l’actuel coordonnateur de Jpt est titulaire d’une Licence en Droit public de l’Université officielle de Bukavu, Uob. Il est également détenteur d’un diplôme de graduat en philosophie aux Grands séminaire de Buhimba de Goma et Saint François-Xavier de Mbuji Mayi. Et ce, avant de faire la théologie au grand séminaire Saint Pie 10 de Murhesa au Sud-Kivu.

La Justice Pour Tous, Jpt est une Organisation de Droit congolais qui a été créée le 7 avril 1995. Son siège se trouve dans la Ville de Bukavu en Province du Sud-Kivu, République Démocratique du Congo, avec un sous–bureau à Goma dans la Province du Nord-Kivu.

L’objectif global de Jpt est de promouvoir la bonne gouvernance des ressources naturelles avec un accent sur les droits des communautés locales  et plus particulièrement dans les secteurs minier et énergétique aux fins d’influencer les politiques sur le respect des droits humains des communautés locales.

Christian Kika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *