Sud Kivu: A boire et à manger dans l’exploitation minière à Mwenga

Le rapport d’enquête sur l’exploitation illégale et illicite des minerais dans le territoire de Mwenga sera connu avant la fin du mois de septembre. Ça sera peut-être au cours de l’ouverture de la session de septembre à l’hémicycle provincial du Sud Kivu.

C’est ce qu’on a pu entendre de la bouche de certains députés provinciaux dépêchés dans la cité minière de Kamituga pour cette enquête.

10 d’entre eux ont réalisé une mission qui avait pour but de confronter les allégations faites contre les sociétés chinoises à la réalité sur le terrain.

C’était vis-à-vis de l’exploitation illégale et illicite de l’or par certaines sociétés minières chinoises.

 Ce mardi 14 septembre 2021, une dizaine de députés provinciaux s’est réunie pour une séance de travail. Celle-ci consistait en une rencontre de mise en commun dans une approche de finalisation du rapport.

D’après le député provincial Innocent Kababili, l’un des membres de cette mission et élu de Mwenga, la primeur de l’information revient d’abord au bureau de l’assemblée provinciale à travers son président.

Toutefois, notre source ajoute que l’hypothèse de l’exploitation illégale et illicite des pierres précieuses par des sujets chinois n’est pas à écarter dans ce coin de la province du Sud Kivu.

        A l’en croire, « certaines de ces entreprises minières n’ont pas de documents qui les autorisent à fonctionner normalement au Sud Kivu ». Kababili ajoute que d’autres se cachent derrière les permis de recherche afin d’exploiter de l’or paisiblement. 

Pendant ce temps, les députés nationaux venus de Kinshasa pour la même démarche continuent à séjourner à Bukavu. Cette délégation organise des rencontres avec différents acteurs qui interviennent dans la chaîne de l’exploitation des minerais.

 Trésor Ilanga

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]