La circulaire du ministre national de l’enseignement primaire, secondaire et technique, Epst, émises sur les directives liées aux frais scolaires 2021-2022 suscite des réactions dans la ville de Bukavu.

Dans ce document adressé aux gouverneurs de province, Tony Mwaba, ministre de l’Espt note que l’inscription des élèves à tous les niveaux est gratuite. Il ajoute qu’aucun frais ne doit être exigé aux parents de ceux-ci tout au long de l’année.

Au niveau du secondaire, le ministre avertit les chefs des différents exécutifs de provinces à devoir fixer les frais de fonctionnement. Ceux-ci doivent tenir compte des réalités socioéconomiques de leurs provinces respectives, indique-t-il.

Le minerval est fixé à 1000fc congolais à tous les élèves. Les frais du bulletin scolaire sont également fixés à un montant de 1000fc. A leur tour, les frais de l’enseignement à distance sont fixés à cinq mille francs congolais.

Les frais de la carte biométrique quant à lui, sont fixés à 1000fc.

En ce qui concerne les frais de participation aux épreuves de l’examen d’Etat et l’examen national de fin d’étude primaire, le ministre indique que cela dénote des responsabilités des gouverneurs de pouvoir prendre une décision quant à ce.

Face à cette situation le syndicat des enseignants du Congo par le biais de son secrétaire provincial Roger Matabaro, demande au gouverneur de respecter et faire respecter la gratuité de l’enseignement au sein de sa juridiction.Selon le secrétaire du Syeco, l’autorité doit vite envisager de prendre un arrêté y relatif avant la rentrée des classes.


Christian Kika 

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]