Le caucus des femmes pour la paix demande le retrait de la proposition de loi règlementant la dot

Chaque coutume fixe la dot dans la diversité culturelle de la RDC. Il ne faut pas tenter d’accentuer les préjugés et les stéréotypes autour de ce symbole traditionnel.

La proposition de loi  du député national, Daniel Mbau, fixe le maximum de la dot à 500 dollars en milieux urbains et 200 dollars dans les milieux ruraux.

Le secrétaire exécutif du caucus des femmes pour la paix, recommandent aux députés nationaux à ne pas voter cette proposition de loi. Selon elle, cette proposition de loi ne met pas en valeur, la dignité de la femme.

La secrétaire exécutive du Caucus des femmes pour la paix,  demande que cette proposition inopportune soit vite retirée de la circulation.

Chaque coutume fixe la dot dans l’immense diversité culturelle de la RDC.

Ce faux dossier vient accentuer les préjugés et les stéréotypes autour de la dot.

La secrétaire exécutive du Caucus des femmes pour la paix recommande aux députés nationaux, ces élus du peuple, de ne pas prioriser ou s’attarder sur la réglementation de la dot.

D’après Solange Lwashinga, les questions des salaires, des infrastructures, de la santé et de sécurité sont plus urgentes.

Christian Kika

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]