Idjwi : Déo Mashali évalue les matériels d’électricité

L’ancien directeur de la Société nationale d’électricité, Snel Bukavu, Déo Mashali, et compagnie, viennent de Kinshasa et arpentent cette deuxième île d’Afrique, après le Madagascar. Ce n’est pas pour du tourisme.

L’ingénieur Déo Mashali et d’autres experts de la Snel séjournent depuis le lundi 19 juillet à Kashofu dans la chefferie de Ntambuka.

La mission a visité, hier mardi 20 juillet, les matériels entreposés dans l’enclos du couvent des prêtres et dans un dépôt de la paroisse.

Ces matériels sont entre autres 2 transformateurs de 200 et 400 KVA, des câbles pour la moyenne et basse tension et des isolateurs.

Il y a aussi des poteaux en bois entreposés au port de Kashofu.

Le plaidoyer du député national Prosper Akili Miruho a amené cette délégation de la SNEL sur le territoire d’Idjwi.

Et ce, en vue de matérialiser le projet de l’électrification de la grande île, initié par feu Hilaire Ntawiniga Balezi depuis 2006.

Selon ces experts de la SNEL, les travaux de l’électrification d’Idjwi dureront 2 ou 3 ans.

Le courant partira de Miti dans le territoire de Miti, sur la ligne qui dessert la ville de Goma en électricité.

Il transitera par les îlots d’Ibuza, Nyamizi, Muhembe, Ruhundu jusqu’à Bushatiro dans le sud du territoire insulaire  d’Idjwi.

Claudine Lumvi

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]