Covid-19 : La Suisse et la RDC partagent les mêmes inquiétudes !

La Suisse et la République Démocratique du Congo partagent un engagement de longue date en matière d’appui au renforcement du système de santé du Sud Kivu.

Par contre, ces deux pays amis partagent également les mêmes inquiétudes face à la tendance mondiale grandissante de la pandémie de coronavirus qui n’a pas épargné le Sud Kivu.

C’est ce qu’on pouvait du moins retenir des mots de l’ambassadeur Suisse Roger Denzer, heureux d’être à Bukavu pour célébrer le partenariat durable avec le Gouverneur du Sud Kivu sur les questions liées à la santé.

« Je voudrais me joindre à mes collègues de la Direction du développement et de la coopération DDC pour vous souhaiter, la bienvenue à cette cérémonie d’inauguration et de remise officielle des infrastructures réhabilitées et des véhicules achetés en faveur de la Division provinciale de la santé du Sud Kivu, DPS en sigle » dit-il avec joie.

« L’évènement autour duquel il séjourne à Bukavu est le résultat du partenariat entre la DPS et la DDC », avoue Eustache Dunia, le chargé du programme santé à la Confédération Suisse.

Les deux structures s’engagent à travers un contrat

En effet, le 28 novembre 2019, la DPS et la DDC ont signé un contrat pour la mise en œuvre du projet de renforcement de la surveillance épidémiologique et résilience des institutions sanitaires du Sud Kivu, Preseris.

L’objectif du projet est de contribuer au renforcement des capacités des structures de santé à faire face à la récurrence des maladies épidémiques. Egalement, c’est de pouvoir renforcer la coordination de la riposte et renforcer les capacités institutionnelles de la Dps.

La mise en œuvre de ce projet montre une fois encore l’importance de la coopération bilatérale tel que recommandé dans le partenariat de Busan[1] pour une coopération efficace au service du développement.

Comment atteindre ces objectifs ?

La Suisse travaille main dans la main avec ses partenaires pour atteindre les objectifs communs de santé.

Roger Denzer annonce courageusement que la Suisse s’engage à financer le système de santé du Sud Kivu avec 9,5 millions de francs suisses ces trois prochaines années, soit 2021-2023.

Cet investissement compte se matérialiser à travers la signature des contrats de partenariat avec la GIZ, Caritas Congo et d’autres partenaires locaux, conformément à l’Accord-cadre signé entre la Suisse et la RDC.

Les fonds seront utilisés pour renforcer durablement le système de santé dans les zones de santé de Kalehe, Kaziba, Kirotshe (Nord Kivu), Minova, Mubumbano, Mwana, Nyangezi, Nyantende, Ruzizi et Uvira.

L’objectif est de le rendre plus efficient, résilient et équitable. Ce, grâce à une meilleure gouvernance du système et au renforcement de la qualité des services.

Dans le secteur de la Nutrition, la Suisse compte lancer un nouveau projet de 5 ans pour lutter contre la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans et auprès des femmes enceintes et allaitantes dans les zones de santé de Bunyakiri, Minova et Idjwi à travers la collaboration avec les agences du système de Nations Unies et des organisations locales.

L’ambassadeur Suisse formule un vœu : Que le système de santé du Sud Kivu se développe et permette aux formations sanitaires d’offrir des soins de santé de qualité à toutes et tous.

Il se réjouit de l’idée de pouvoir poursuivre cette étroite collaboration avec les autorités provinciales du Sud Kivu dans d’autres programmes, afin de contribuer au développement de cette province et au bien-être de sa population.

·        Egide Kitumaini

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*