Walungu : Des éléments des Fardc contribuent à stopper des vols avec agression à Ngomo

Dans la matinée d’hier mardi et sur la route nationale numéro 5 traversant le territoire de Walungu, des militaires et des jeunes ont poursuivi et rattrapé quatre braqueurs de véhicules. Une situation qui apporte un ouf de soulagement aux passagers.

Des militaires des FARDC et des jeunes patrouilleurs de Kamanyola  viennent de poursuivre et de mettre la main sur quatre coupeurs de route et braqueurs de véhicules.

Le braquage a été opéré, dans la matinée d’hier mardi 27 avril vers 9 heures.

Un véhicule a été attaqué et intercepté dans les escarpements de Ngomo, à environ 2 kilomètres du poste de contrôle de Kamanyola.

Les braqueurs ont dépouillé tous les passagers de tout. Des militaires et des jeunes se sont mis à poursuivre les malfrats.

Des coups de balles ont retenti jusqu’aux environs de 14 heures de l’après-midi.

Un  élément de cette association des malfaiteurs  a été tué et neutralisé. Trois  autres ont été blessés. Un d’eux est dans un état critique et est interné à l’hôpital Saint Joseph de Kamanyola.

Les trois autres blessés sont gardés dans  un camp militaire du coin. Le corps du  malfaiteur tué  est dans la morgue de cette institution sanitaire.

Au cours de l’opération de poursuite, une balle est entrée dans la cuisse d’un officier de l’armée gouvernementale, un lieutenant.

Le dimanche 25 avril vers 19 heures, un autre cas de braquage a été enregistré au même endroit de la route de Ngomo, non loin de Kamanyola, tel que l’a précisé Wendo Joé, membre du club de lecture du journal Le Souverain Libré, basé à Kamanyola.

·        Egide Kitumaini 

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*