Santé : Padiri regrette qu’une journée dédiée aux employés passe inaperçue à Bukavu.

Même sur les sites miniers, il faut entretemps prévenir les accidents dans les milieux professionnels. En cas d’accidents, les employés doivent bénéficier des soins de qualité.  

Le monde célèbre ce mercredi 28 avril, la journée internationale de la sécurité et de la santé au travail.

Bon nombre des entreprises de Bukavu négligent ou boycottent cette commémoration.

Le président de l’Intersyndical du Sud-Kivu et secrétaire provincial de l’Union nationale des travailleurs du Congo,  UNTC,  Kyalumba Lugano Padiri regrette ces comportements des employeurs.

Selon lui, l’UNTC, son syndicat,  mène des plaidoyers auprès de chefs d’entreprises pour que ces derniers installent des comités de sécurité et d’hygiène dans leurs entreprises.

Il faut prévenir les accidents dans les milieux professionnels. En cas d’accidents, les employés doivent bénéficier des soins de qualité.

La journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail promeut la prévention des accidents et maladies professionnels dans le monde entier.

Elle est célébrée le 28 avril de chaque année. Sous d’autres cieux, des solutions technologiques et de services de soutien facilitent la mise en conformité dans ce domaine où l’employeur est partenaire de l’employé. Faut-il plusieurs siècles pour y arriver en RDC ?

·        Rachel Fadhili

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]