Bukavu: Les voleurs à main armée tuent un lieutenant de la police

Les habitants de la vallée de Mukukwe sont dans la stupeur dans la nuit d’hier mercredi 29 avril, autour de 21 heures.

Certains, surtout les mères et les enfants, se cloîtrent dans les maisons, ferment portes et fenêtres, éteignent la lumière, et s’allongent sous les lits.
D’autres, les pères et les jeunes, se débranchent de Canal Plus et ne suivent pas le match Paris Saint Germain.

Les tirs d’armes à feu crépitent longtemps et les balles sifflent de partout, comme du temps de l’AFDL, RCD et Mutebutsi. Rien de tout cela. Une patrouille de la police et une bande des voleurs échangent des tirs nourris sur l’avenue Mukukwe ISGEA dans les parages des escaliers dits Cishambo.

Le président de la société civile d’Ibanda, David Cikuru, renseigne que des bandits venaient de dépouiller le gérant et les clients du nganda BD.
Une patrouille nocturne de la police a été alertée.

Elle est descendue de Chez Chikiza, de Muhungu, vers le rond point de l’Institut supérieur pédagogique, ISP Bukavu. Les bandits ont ouvert les crans de sécurité de leurs armes et se sont mis à tirer.

Les agents de l’ordre devraient répliquer naturellement et se défendre. Deux policiers ont été blessés par balles. Il s’agit d’un commissaire ou lieutenant du Groupe mobile d’intervention, GMI qui est tombé sur le champ d’honneur. Il y a aussi d’un autre élément blessé qui suit des soins dans un centre de santé.

Selon les cadres de base locaux, un des assaillants blessé, un sujet burundais, semble-t-il, a été ramassé, le matin de ce jeudi 29 avril, dans un caniveau derrière l’immeuble des Etablissements Providence et près des escaliers Cishambo.

Le président de la société civile d’Ibanda, David Cikuru, renseigne que les malfaiteurs prennent de plus en plus l’habitude de s’attaquer aux forces de l’ordre. Un policier en patrouille a été blessé par balle à la hanche, le lundi 26 avril, sur l’avenue Albert Kayabu à Nguba.


Georges Ulysse Kitoka

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*