Bukavu : L’anniversaire de Baden Powell en pleine méditation dans la crise sanitaire qui frappe l’humanité entière.

A l’ occasion de la célébration du 164ème anniversaire de la naissance du fondateur du scoutisme, Jean-Jacques Bagalwa ne trouve pas d’autres mots que de compiler les citations de Baden Powell. Une façon d’amener les jeunes scouts, adultes et responsables d’adultes à méditer.

Pour le responsable d’Adultes au sein de la fédération des scouts de la RD Congo, « ces citations sont une source d’inspiration tout au long de cette année, dans différentes familles, au service, dans la rue ou alors partout, car on est scout, partout et pour tous ». 

En s’exprimant, Jacques pense que les scouts sont souvent à la recherche de biens, et parfois par des mauvaises voix en oubliant que Baden Powell avait dit : « Contentez-vous de ce que vous avez, et faites-en le meilleur usage possible ».

Ainsi nous ne serons ni avares ni amoureux effrénés des biens matériels mal acquis qui souvent mènent à la ruine. Nous sommes appelés à travailler, et travailler durement car « Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis ».

Mais alors, pourquoi froncer le visage ou nous irriter pourtant. Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des cœurs et une difficulté n’en est plus une, à partir du moment où vous en souriez, où vous l’affrontez.

Ne faiblissons pas notre amour en la nature dont le plantage d’arbres, le curage des caniveaux, l’élevage car « l’étude de la nature vous apprendra que Dieu a créé de belles choses afin que vous en jouissiez ».

Cet humanitaire avertit que le plus important serait de bien nous contrôler et nous raviser de temps en temps, puisqu’ « Une mauvaise habitude est comme une mauvaise dent : il est mieux de pouvoir l’arracher».

Si nous voulons que notre monde gai, soit heureux, soyons de bonne humeur car  «La bonne humeur est aussi contagieuse que la rougeole» et la «La bonne volonté est la Volonté de Dieu » et surtout que « la meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le répandre autour de vous ». 

JJ recommande les scouts, les chefs et commissaires, de toujours « regardez le beau côté des choses et non le plus sombre » parce que « l’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès » et « l’ambition de faire le bien est la seule qui compte ».

La vie a un début et une fin, mais entre les deux, il y a l’action, c’est pourquoi Bagalwa propose d’être toujours prêts à vivre heureux et à mourir heureux », mais aussi  « essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était quand vous nous y sommes venus ».

Par cela, ce commissaire provincial honoraire de l’Association des Scouts du Sud Kivu préconise de « demeurer toujours fidèles à la promesse scoute même quand nous serons adultes ou quand nous cesserons d’être scout (actif) ».

« Ne nous faites pas des ennemis car les cœurs sont trop précieux pour qu’on les brise et la vie est trop courte pour qu’on se dispute », conseille-t-il.

En sommes les jeunes scouts et tous ceux qui sont passés chez les scouts devaient tâcher dans la vie d’être heureux et de rendre les autres heureux.

Notre rempart, en tout et pour tout reste Dieu le créateur et il ne nous abandonnera pourtant « il nous a placé dans ce monde pour y être heureux et jouir de la vie », conclue-t-il en souhaitant que Dieu aide tout le monde à y arriver.

·         Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]