Hypothétiques examens de la deuxième session à l’Université officielle de Bukavu

Les activités académiques sont suspendues à l’Université officielle de Bukavu (Uob). A travers un communiqué rendu public hier mercredi 25 novembre, la délégation syndicale, le corps scientifique et le personnel annoncent cette suspension. Ils conditionnent la reprise des activités par l’annulation dune récente décision du recteur de cette université.

Le recteur de l’UOB vient de suspendre 4 chefs des travaux pour une durée de 3 mois. Il sagit de Bavure Zirirane, Kakule Lwamahesana, Ngoy Biringanine et Wimba Majiriro. La hiérarchie les accuse entre autres d’entretenir des réseaux sociaux conflictuels  et d’être auteurs des scandales incluant des confrontations avec des promotions d’étudiants qui les contestent.

Des membres du corps scientifique rétorque être de plus en plus victimes et humiliés  par la gouvernance de autorité de lUob. Ils exigent un audit externe pour trouver les vrais problèmes qui minent cette institution publique. Ils conditionnent la passation de la deuxième session par l’annulation de cette décision du recteur et l’organisation d’un audit externe  et crédible. Cependant, le corps académique déclare être prêt pour un dialogue  en vue de trouver un terrain d’entente dans l’intérêt de tous.

Claudine Kitumaini

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]