Bukavu Tearfund et FCDO comptent sur les leaders religieux dans la riposte contre la covid 19

L’ONG britannique Tearfund, avec l’appui financier de FCDO (Foreign, Commonwealth and Development Office) vient de sensibiliser plus d’une trentaine des leaders religieux et communautaires sur les gestes barrières à adopter dans les milieux de culte après la levée d’état d’urgence sanitaire.

C’était le mercredi 9 septembre, au cours d’un atelier pédagogique organisé au Centre d’accueil protestant, CAP Nguba, sur l’avenue Lumumba dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Les participants proviennent de différentes corporations des églises indépendantes, catholiques, protestantes, anglicanes, kimbanguiste. D’autres sont des délégués de la division provinciale de la santé, de l’hôpital provincial général de Bukavu ainsi que de trois communes ou aires de santé de la ville.

Selon Fidèle Mushamuka, ,les leaders communautaires jouissent d’une grande confiance et grande notoriété au niveau de la communauté. Ils sont mieux indiqués pour transmettre et relayer les messages de la lutte contre la propagation de covi19 dans leurs milieux. Fidèle Mushamuka est consultant à Tearfund dans les domaines de linformation, l’éducation et la communication.

Dr Aline Beda de l’hôpital provincial général de Bukavu et son confère Nicolas Mihuni, coordonnateur des œuvres médicales l’Eglise du christ au Congo au Nord et Sud Kivu, saluent cette séance de stimulation. Selon eux, les Eglises étaient déjà engagées et restent engagées. Elles vont multiplier des séances des sensibilisations tout en tenant compte des méthodes et pratiques apprises dans l’atelier.

Pour l’évêque de léglise anglicane diocèse de Bukavu et modérateur provincial de l’Eglise du christ au Congo, ECC / Sud Kivu, Monseigneur Sylvestre Bahati Busane, il y a de quelque chose de nouveau dans la riposte contre la covid 19. C’est le rôle de l’église dans la sensibilisation des chrétiens.

Tearfunddevrait mettre les moyens conséquents pour renforcer les enseignements sur ce rôle de l’église.

Les participants à cet atelier pédagogique ont été outillés sur le rôle de l’église dans la lutte contre la covi19. Entre autres celui d’intercéder auprès de Dieu pour mettre fin à cette maladie. Ils ont aussi appris à faire attention à la manipulation des microphones, à rendre disponible le gel hydro alcoolique surtout à l’autel et sur divers instruments.

Le co-facilitateur de l’atelier, le médecin psychiatre Philippe Amani de l’hôpital de Panzi, a conclu en insistant sur trois principes. D’après lui, sans l’amour il n’y a pas de protection, sans protection il n’y a pas la santé, et sans santé il n’y a pas la vie. L’amour est indispensable pour aboutir à un monde sans covid 19.

Tearfund exécute ce projet de sensibilisation des leaders religieux contre la covid 19 avec l’appui financier de FCDO.

Rachel Fadhili

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]