Bukavu : Les chauffeurs des poids lourds trépignent d’impatience à Ruzizi 2.

Une soixantaine de véhicules poids lourds, dont bon nombre sont des camions citernes, stationnent et sont mobilisés depuis plus de 4 jours, à Ruzizi 2 à Bukavu.

Ils forment une longue colonne allant de ce poste frontalier jusqu’à l’entrée de l’abattoir public de Ruzizi. Quelques chauffeurs affirment passer des nuits ennuyeuses dans leurs véhicules.

La route Ruzizi 2 – Rond-point Major Vangu est coupée au niveau du complexe Kikyasi. Les jeunes de la contrée y ont creusé un gros trou.

Les eaux des pluies diluviennes qui passent par une canalisation entrouverte sont en train d’élargir ce trou.  Aucun véhicule ni moto ne peut franchir l’obstacle.

Ces jeunes expliquent avoir agi ainsi pour dénoncer et protester contre la lenteur mise dans la construction de cette route. Ils passent les journées sur ce chantier routier.

Ils y passent aussi la nuit et brûlent des pneus pour s’éclairer et se réchauffer. Ces adolescents jurent ne quitter les lieux que lorsque les travaux de construction vont recommencer.

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje est passé, hier mercredi 29 janvier 2020. Selon lui, ce chantier routier rouvre le samedi 1er février, dans deux jours ou 48 heures.

Attendons voir !

Georges Ulysse Kitoka

 

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*