0 2 minutes 2 semaines

La ligue des consommateurs de services au Congo Kinshasa, Licoski alerte sur le danger que courent les habitants qui achètent les produits exposés sur le soleil à longueur des journées.

Et avec un danger de la poussière.
Le président de cette structure qui défend les droits des consommateurs, Janvier Makombe dit Mizo prévient les dangers.
Pour lui, ces genres de pratiquent sont à la base de beaucoup des maladies et surtout que plusieurs aliments deviennent toxiques de suite à cette exposition.

L’insalubrité de l’environnement atteint les aliments que les habitants consomment.
Le long des artères de la ville de Bukavu, les aliments se vendent à même le sol.
Au dehors des différents marchés, les mamans et jeunes filles vendent viandes, légumes, poissons, fruit dans des conditions pas hygiénique

Entre 18 heures et 19 heures, à Bagira au quartier A et C l’on retrouve des dames qui se promènent avec leurs aliments.
A la venue d’un client, elles sont contraintes de déposer la marchandise sur un sol poussiéreux pour la vendre
Même scenario au dehors du marché de Nyawera dans la commune d’Ibanda et Kadutu.

La ligue des consommateurs de services au Congo Kinshasa, Licoski déplore cette situation et en appelle à la vigilance afin d’éviter les maladies toxiques et cancérogènes.

Il interpelle les habitants à la prudence
Le rapport de l’organisation mondiale de la santé OMS renseigne que plus que plus de 12,6 millions de personnes décèdent suite à l’inabrité de l’environnement. Bukavu : l’eau ne coule pas des robinets depuis plus de quatre jours.

Loïc Mambo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *