0 2 minutes 3 mois

La coalition congolaise pour la justice transitionnelle, CCJP en sigle, vient de tenir une expression citoyenne sur  la justice transitionnelle.

 C’est le jeudi 10 mai dans la salle du centre saint’Egidio dans la commune de  kadutu.

Les échanges tournent sur les mécanismes judiciaires et non judiciaires permettant de remédier au lourd héritage des abus des droits humains dans les sociétés.

Et surtout des  sociétés qui sortent d’un conflit armé ou d’un régime autoritaire.

Le chemin vers la réconciliation et la paix durable dans la province du Sud-Kivu se base sur la Vérité, justice, réparation et garanties de non-répétition.

 Le coordinateur de la coalition congolaise pour la justice transitionnelle, CCJP, Raphael Wakenge exhorte à la population de prendre conscience de la pertinence de la justice transitionnelle dans le contexte de la situation qui sévit dans l’est de la RDC en proie à la guerre par les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda.

Et d’ajouter que les sociétés sortant d’un conflit ou d’un contexte de violence marqué par des violations graves des droits de l’homme ont dans l’immédiat besoin de la médiation.

 Mais aussi comprendre et traiter les causes profondes de la violence de manière juste et équitable.

La coalition congolaise pour la justice transitionnelle est une organisation qui milite pour la lutte contre l’impunité et la mise en place des mécanismes de justice transitionnelle en RD Congo et la défense des droits humains.

Pascal Boroto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *