0 2 minutes 2 ans


Monde d’espoir continue à former les agricultrices autochtones pygmées et les familles d’accueil, sur la résolution des conflits et la cohabitation pacifique, la nutrition et l’agrobusiness.

C’est pour mieux lutter contre la faim et prospérer près d’une aire protégée.

Cette association vient de passer la journée de ce jeudi 8 novembre, dans le village de Kabushwa. Elle sera à Cirehe, ce vendredi 9 et le samedi 9 décembre. La tournée a commencé à Kahungu, le lundi 5 et le mardi 6 décembre.

Les participants sont surtout les femmes agricultrices riveraines du Parc national de Kahuzi Biega, Pnkb, mais aussi des chefs locaux et leaders communautaires.  

Ils recommandent l’ouverture d’un centre d’alphabétisation pour apprendre à lire, à écrire, et à compter.

Monde d’espoir avait commencé par identifier les agricultrices riveraines du Pnkb et les ménages d’accueil.

Il leur avait distribué des outils aratoires ainsi que des semences de soja et de maïs.

Des démonstrations de la bonne culture de ces céréales avaient été organisées.

La coopération allemande, Giz, appuie ces activités.

Christian Kika  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *