Mwenga : Les sociétés civiles dénoncent certaines violations des droits humains

Les sociétés civiles dénoncent, de manière séparée et parfois désordonnée, certaines violations des droits humains. Elles ont besoin des ateliers de formation et des assemblées électives.

Le président provincial du cadre de concertation de la société civile, CCSC Sud-Kivu, Zozo Sakali, vient d’établir l’état de santé des sociétés civiles dans le territoire de Mwenga.

C’est ce jeudi 12 août, de 9 à 11 heures, au bureau administratif du territoire de Mwenga, à Mwenga Centre.

Et ce, dans une rencontre avec les acteurs locaux des sociétés civiles, la section des affaires civiles et le bureau conjoint des droits humains de la Monusco.

Les structures des sociétés civiles existent dans le territoire de Mwenga. Elles dénoncent séparément certaines violations des droits. Elles travaillent en ordre dispersé. Elles ne tiennent pas des assemblées générales électives. Elles ont besoin des séances de capacitation ou formation.

Les sociétés civiles de Mwenga  attendent  la facilitation des partenaires pour tenir des ateliers de capacitation, des assemblées générales électives et la mise en place d’un cadre de concertation de la société civile dans le territoire.

Ces partenaires sont entre autres le cadre provincial de la société civile au Sud-Kivu et la Monusco.

Hilaire Isombya

Christian Kika

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*