Bukavu : les trois tanks installés au marché de Kadutu manquent du savon et de produits désinfectants.

L’eau coule depuis le lundi 9 août, il y a deux jours, de robinets de trois tanks installés depuis des lustres au marché central de Kadutu. C’est depuis plus d’une année que le programme de Nations unies pour le développement, Pnud, a construit ces ouvrages pour la mairie de Bukavu.

Une vingtaine des personnes s’entassent autour d’un gros tank situé à l’entrée principale du marché de kadutu, au bas des escaliers venant du côté du monument des martyrs de la Révolution, près du stade de la concorde, ex Mobutu du temps du Mouvement populaire de la révolution, Mpr.

Des femmes et des enfants se lavent les mains. Il n’y a pas du savon et ni des produits désinfectants. Le bureau de la gérance du marché central vient d’autoriser l’utilisation des trois tanks. Les vendeurs et acheteurs s’en réjouissent.

D’autres personnes, surtout les voisins du grand marché et de gros tanks, accourent avec des bidons, pour puiser beaucoup d’eau.

C’est pour non seulement se laver les mains et tout le corps, mais aussi à utiliser à toute fin dans les ménages.

Le président du comité  syndical du marché central de Kadutu, André Lubala, est soulagé de voir les trois tanks devenir finalement opérationnels pour lutter contre la propagation de coronavirus, surtout sa meurtrière troisième vague.

Le Pnud a facilité le raccordement de ces ouvrages aux installations de la Regideso. Il a aussi payé anticipativement les factures de la Regideso pour trois mois.

Après cette période, le comité syndical s’occupera du paiement d’autres factures de la Regideso, nous confie notre source.

Le Pnud a fait construire trois tanks au marché central de Kadutu, il y a une année. C’est un projet de la mairie de Bukavu.

Trésor Ilanga

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*