Kalehe : la police congolaise à la recherche de certains finalistes de Rambo

Certains élèves finalistes de l’Institut Rambo risquent de ne pas passer la dissertation. Aucun élève ni enseignant n’est visible, ce vendredi 9 juillet, dans l’enclos de l’Institut Rambo. Une dizaine d’enfants habillés en uniforme bleu et blanc poireautent sur terrain de football de Cisenyi.

Selon certains, sous le sceau de l’anonymat,  renseignent que leurs parents sont invités à la paroisse pour une rencontre avec l’abbé curé et le président du conseil pédagogique paroissial. Et ce, pour trouver une solution durable aux revendications et troubles des élèves.

Un enseignant, le père du commandant des élèves de l’école, venait de passer la nuit dans un cachot à Cifunzi.

Selon des sources concordantes, les services de sécurité seraient à la recherche de 7 élèves.  . La hiérarchie de l’Institut Rambo les qualifie des meneurs.

Certains de ces élèves recherchés risquent de ne passer, le lundi 12 juillet, l’épreuve de la dissertation de l’examen d’Etat. Ils sont inscrits en 6ème année des humanités pédagogiques.

Des policiers et des militaires  ont fait, le mercredi 7 juillet, avant-hier, irruption à l’Institut Rambo.

Ils ont tiré des coups de feu en l’air pour disperser les élèves qui réclamaient le départ de l’abbé préfet et le retour d’un enseignant muté à l’Institut Fendula.

Claudine Lumvi

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*