UOB : les étudiants manifestent contre des hypothétiques frais d’Internet

Vive tension dans la matinée de ce mercredi 12 mai sur le plateau savant de Karhale dans la commune de Kadutu. Les étudiants de l’Université officielle de Bukavu, UOB, s’agitent et manifestent. Ils brûlent des pneus devant le grand portail de l’alma mater, sifflent à tue-tête et pataugent dans une grosse boue. Il a beaucoup plu dans la soirée et la nuit d’hier mardi 11 mai.

Ces étudiants de l’UOB opposent un non catégorique à une quelconque majoration de frais académiques. Ils brandissent des affichettes en papier duplicateur ou bristol avec ces messages : « nous ne voulons pas payer les 30 dollars de Wifi », « nous disons non à la majoration des frais ».

Leur porte-parole Didier Kusimwirai affirme que le problème a été débattu au niveau du conseil universitaire et il ne sait d’où sont venus ces frais de Wifi.

Didier Kusimwirai craint que ces bisbilles perturbent davantage le calendrier académique déjà chamboulé par la pandémie à coronavirus. Il appelle les manifestants à la retenue et une énième négociation avec les autorités académiques, pour trouver le plus vite que possible une issue favorable, sans vainqueur ni vaincu. 

Le recteur de l’UOB, le professeur ordinaire Jean Berckmans Muhigwa, préoccupé, signe, ce mercredi 12 mai, et fait afficher dans les valves, un communiqué à l’intention de la communauté estudiantine de son institution. « … Nous rappelons qu’aucun centime n’a été ajouté dans les frais d’étude affichés aux valves depuis mars 2021. C’est une copie conforme des frais payés, 2019-2020. Nous exhortons les étudiants à bien préparer les examens du premier semestre et d’être en ordre avec tous leurs frais de la session. Il n’y a aucun frais non approuvé par le conseil de l’université. Il ne sert à rien d’écouter les personnes qui politisent la vie académique au détriment des étudiants ».

Georges Ulysse Kitoka

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*