Uvira : Des prisonniers meurent de faim et de tuberculose

La prison centrale d’Uvira devient un mouroir pitoyable. Quatre détenus viennent d’y mourir en moins de deux mois de faim et de la tuberculose.

Le directeur de ce pénitencier, Christian Mokelwa, évoque l’insuffisance des fonds alloués à l’alimentation. « Ces fonds ne peuvent nourrir que 150 détenus, et 1 218 autres restent enfermés sans pouvoir manger. Pire encore, beaucoup de détenus viennent de hauts plateaux d’Uvira ainsi que des territoires de Fizi et de Mwenga. Ils n’ont pas des membres de famille dans la ville d’Uvira et ses périphéries. Certains meurent de faim », explique-t-il, ahuri.

Le maire de la ville d’Uvira, Kiza Muhato, assure que des arrangements sont en cours entre le gouvernement provincial et pouvoir central de Kinshasa pour décanter la situation des fonds alloués à l’alimentation des détenus.

Le Comité international de la croix rouge, CICR, vient de commencer le screening de malnutrition. Cet indice de masse corporelle permettra de déclarer une urgence humanitaire en cas de gravité.

Claudine Lumvi

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*