RDC : Les adhésions à l’Union Sacrée sème une confusion dans le chef de certains compatriotes. Trish Mastaki apporte une précision.

L’Adhésion de plusieurs acteurs politiques en tant  que membres de l’Union Sacrée sème une certaine cacophonie dans le chef des différents membres de la communauté congolaise.

L’opinion politique congolaise observe l’adhésion massive des différents acteurs politiques. Ils se rassemblent autour de la vision du chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi. L’objectif est de lui permettre, selon eux, de poursuivre ses initiatives visant la matérialisation de sa vision en faveur de l’émergence de la république.

Pour  Trish Mastaki du Fcc, l’union sacrée n’est pas une plateforme politique mais plutôt une vision du président de la république. Elle a pour but de rassembler une majorité d’opérateurs politiques autour de sa philosophie.

Pour éclairer certaines zones d’ombre,  notre source indique que ceux qui ont adhéré  à l’union sacré n’ont pas quitté leurs partis  politiques respectifs.

Par ailleurs, ils ont opté pour l’accompagnement de l’idée de pouvoir développer le pays à travers des valeurs républicaines.

Dans la configuration finale du bureau de l’Assemblée nationale on peut noter des acteurs des différents partis politiques. On peut citer ceux de l’AFDC, de l’UDPS etc. Tous s’identifient en tant qu’adhérents à l’Union sacrée de la nation.

Dans une allocution diffusée en date du 23 octobre 2020 sur la RTNC, la télévision nationale, le président congolais avait décidé de consulter quelques acteurs politiques et sociaux les plus représentatifs afin de créer « une union sacrée de la nation ».

·         Rod Mugisho

·         Egide Kitumaini

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*