ESU-EPST : Calendriers scolaire et académique perturbés par la crise de covid-19

Des écoles ainsi que des universités restent fermées. Observation faite ce mardi 5 janvier 2021. Selon des officiels congolais, cette trêve  a pour but de lutter contre l’expansion de la deuxième vague de coronavirus en RD Congo.

Aucune leçon n’a été dispensée dans des écoles primaires et secondaires de Bukavu. Cette situation est perceptible également dans les territoires du Sud Kivu ainsi que sur toute l’étendue du territoire national.

Certains élèves avaient tendance d’aller à l’école pendant la matinée de mardi 05 janvier 2021. Par ailleurs, ils n’ont pas eu d’accès car les portes étaient hermétiquement  fermées. 

Cette disposition pousse certains parents spectateurs à douter d’une reprise imminente des cours. Pour certains, cela risque de perturber encore une fois le calendrier scolaire 2020-2021.

Il en est de même au niveau des universités et des institutions supérieures. Certains étudiants paresseux contemplent avec admiration, ces vacances prolongées qu’ils qualifient de ‘’faux-confinement’’.  Ils déambulent dans les artères de la ville de Bukavu et ne savent pas s’occupent utilement.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga a annoncé, hier lundi 4 janvier, le report de la rentrée des classes prévue ce mardi 05 janvier 2021. 

C’était à l’issue  d’une réunion bipartite avec le comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 tenue à l’Institut National de Recherche Biomédicale, Inrb, situé dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Pour Willy Bakonga, ce report est dû à une hausse sensible des cas de coronavirus au cours de deux dernières semaines.

Le ministre de l’EPST a demandé aux élèves de prendre leur mal en patience en attendant le rapport d’évaluation de l’évolution de la pandémie de la Covid-19 par l’INRB.

Willy Bakonga a annoncé un autre rendez-vous entre les deux parties pour une évaluation de la situation endéans 3 semaines. Une résolution que plusieurs parents n’arrivent pas à saluer. Ils le qualifient de farce.

·        Georges Kitoka

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*