0 2 minutes 5 mois

Le cadre de concertation de la société civile de Mudaka émet un cri d’alarme.

 C’est dans une correspondance adressée à la chefferie de Kabare sur la hausse du prix de la taxe au marché de Mudaka dans la chefferie de Kabare dont une copie nous est parvenue ce jeudi 7 mars 2024.

Cette structure citoyenne fait observer l’augmentation de la taxe journalière sur étalage qui quitte le prix de 300 francs congolais à un montant de 500 francs congolais.

Le coordonnateur du cadre de concertation de la société civile de Mudaka, Héritier Kiriza indique que cette décision a été prise sans motif valable et ne prend pas en considération les conditions de vie pénible que rencontrent les habitants de Mudaka.

Et d’ajouter que le manque d’endroit approprié pour l’abattage des animaux qui renvoi les marchands à exercer l’abattage par terre et cela expose des habitants à toute sorte des maladies.

D’autres recommandations sont formulées dans cette correspondance, entre autres le maintien de la taxe journalière à 300 fc vu les conditions de vie dans lequel vivent les citoyens actuellement, accélérer la construction de l’abattoir afin d’éviter les maladies qui découlent de l’abattage des animaux par terre.

Ainsi que réserver un pourcentage pour l’assainissement et le développement dudit marché afin de permettre aux vendeurs d’exercer leurs activités en toute quiétude à partir de ce mois de mars.

Et si rien n’est fait, la désobéissance fiscale est en gestation pour dire non à l’augmentation de la taxe journalière sur étalage mais également d’autres actions citoyennes.

    Lamberte  Wakenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *