0 2 minutes 5 mois

Des  hommes armés et inconnus viennent de forcer la porte et de violer la maison de John Amani Mirindi dit Huit.

C’est dans la nuit du lundi 12 février 2024  vers 22 heures 30 minutes, il y a deux jours,  à Chahoboka, un village  du groupement d’Irhambi Katana.

Selon la société civile locale, ces assaillants ont avoué être venus pour tuer John Amani et non pour piller.

Ce monsieur n’étant pas encore rentré à la maison, ces hommes armés ont tabassé copieusement son épouse Blandine Hamuli devant les enfants.

Cette dame suit des soins à l’hôpital de Lwiro.

La société civile d’Irhambi Katana condamne ce genre d’insécurité qui recommence dans l’entité.

Elle met en garde les gens qui se laissent manipuler par des personnes de mauvaise foi.

Les rumeurs évoquent un éventuel règlement des comptes après les élections du 20 décembre 2023.

Gertrude shabani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *