0 2 minutes 6 mois

Le commissaire urbain de la Police nationale congolaise, PNC Uvira, vient de présenter, au maire de cette ville, un lot d’armes de guerre et des effets militaires.

C’est le mardi 9 janvier 2024, à la fin d’une opération de perquisition générale dite bouclage effectuée le vendredi 5 et le samedi 6 dans quelques quartiers de la ville d’Uvira.

Au total, dix armes de guerre de type AK-47, des Kalachnikov, ont été saisies en plus des quelques effets militaires.

Parmi les 17 personnes interpellées, il y a12 soldats des FARDC et 5 civils dont deux ressortissants burundais.

Cinq armes AK-47, des uniformes militaires, des bottes et une machette ont été prises entre les mains des soldats des FARDC en séjour non autorisé dans la ville d’Uvira.

Les 5 autres armes de guerre ont été retrouvées abandonnées dans des maisons en chantier.

Le maire Kiza Muhato a précisé que cette opération fait suite à la recrudescence de l’insécurité dans les quartiers perquisitionnés.

Il a déploré la présence des soldats des FARDC en séjour irrégulier dans la ville.

D’après lui, quelques ressortissants burundais détiennent des cartes d’électeurs congolaises.

Des gens viennent recruter dans les camps des réfugiés pour le compte de rebelles burundais de Red Tabara.

Le maire appelle toute la population d’Uvira à la vigilance.

 

Pascal Boroto

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *