Bukavu : les agents administratifs de l’Isdr réclament plusieurs mois des salaires impayés

Les activités académiques restent paralysées ce vendredi 14 janvier 2022 à l’Institut supérieur de développement rural, Isdr Bukavu. C’est le cinquième jour depuis que le personnel administratif de cet établissement de l’enseignement supérieur est en grève et en grogne.

Dans la journée de ce vendredi, aucun bureau n’est ouvert. Les grévistes sont visibles dans la cour intérieure et extérieure de l’Isdr. Certains brûlent des pneus à l’entrée de l’institution universitaire pour exprimer leur colère.

D’après des sources syndicales, les manifestants réclament quatre mois d’arriérés de salaires. Ils ont décidé de suspendre le travail jusqu’à nouvel ordre.

Ces administratifs grévistes accusent le comité de gestion, de mauvaise gestion et de mauvaise foi.

Selon le porte-parole des étudiants de l’ISDR, Asani Useni ; les étudiant sont aussi fatigués des interminables conflits qui opposent certains membres du comité de gestion.

Le PP Ali Useni, souhaite de tous ses vœux que le ministre national de l’enseignement supérieur et universitaire s’implique vite personnellement pour trouver une issue favorable à la crise,

Certains membres du comité de gestion rétorquent que toutes ces accusations portées contre eux sont fausses.

Le Directeur Général de l’ISDR le Professeur Bosco Muchukiwa appelle les agents grévistes et les étudiants à la reprise du travail.

Pour lui, seul le dialogue pourra apporter des solutions durables aux revendications des uns et des autres, souligne-t-il.

Entretemps la situation de chaos prévaut sur la colline de Bugabo paralyse les activités à l’ISDR Bukavu. Les étudiants sont en train d’allonger du retard pour les cours.

Trésor Ilanga

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*