Sud-Kivu : les femmes travaillent dur pour recouvrer leur dignité

Le monde célèbre, ce jeudi 25 novembre, la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard de la femme. Et ce, sous le thème planétaire : « Orangez le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ».

L’événement lance la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences sur le genre.

Cette campagne débute ce jeudi 25 novembre, date de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se termine le 10 décembre, date de la journée des droits humains.

Pour la chargée des programmes de la société civile santé Sud-Kivu, Bertille Baharanyi, les droits ne se donnent pas mais, ils s’acquièrent.

Nombreuses femmes comprennent de plus en plus qu’il faut travailler dur afin d’être utiles non seulement pour elles-mêmes mais aussi pour la famille et la communauté.

Beaucoup des femmes prennent également conscience d’elles-mêmes et procéder de manière pacifique pour faire comprendre à leur partenaire la place et le rôle de la femme dans la communauté.

La société civile santé du Sud-Kivu milite pour assurer une meilleure santé universelle pour tous, avec focus sur la santé sexuelle et de la reproduction.

Rachel Fadhili

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*