Incendie à Nkafu : Les dames, tristes et angoissées, fouillent les décombres.

Plus d’une dizaine des maisons sont parties en fumée dans l’après-midi d’hier jeudi 24 juin. Pas de perte en vie humaine mais plusieurs biens consumés.


Avant midi de ce vendredi 25 juin, sur l’avenue Bugabo, en dessus de la coordination des écoles conventionnées catholiques, dans le quartier Nkafu. Une fumée blanchâtre s’élève des gros tas des toitures tordus par le feu, des syllabus et fournitures scolaires brûlés, des sacs de manioc consumés…
Les dames, tristes et angoissées, fouillent les décombres. Elles récupèrent qui des  pans des toits, des morceaux des planches, apparemment avec quelques espoirs de se refaire des abris.

Des enfants cherchent des livres et des cahiers encore utilisables.

Des familles viennent de passer la première nuit de détresse dans des familles d’accueil ou à la belle étoile.

Un certain Jean, un jeune homme sinistré, explique que l’origine de l’incendie serait électrique. 

« Des étincelles ont jailli d’un poteau de la Société nationale d’électricité, SNEL. Le feu a d’abord atteint une maison en planches avant de se propager sur d’autres habitations. » témoigne notre source.

Ce brasier de Nkavu n’est pas le premier et ne semble pas le dernier.

La ville de Bukavu connaît beaucoup des incendies  dans la période de la saison sèche qui court de mai à août. Les habitants doivent être prudents.

Rachel FADHILI

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*