Kalehe: Deux rivières torrentielles emportent deux dames en un mois

Il pleut abondamment dans le groupement de Kalonge  en territoire de Kalehe. Les rivières torrentielles de Luha et Kuha  emportent successivement une mère et une fillette en février 2021. Ces dames glissent sur  des ponts délabrés et rendent l’âme. L’une allait au marché et l’autre cultivait un champ.

Le corps sans vie est retrouvé, le matin du 19 février, dans la rivière Luha non loin du pont Chez Murhozi à Murhobo. « Cette maman se rendait à Bitale pour acheter de l’huile. Elle a glissé sur ce pont en état de délabrement avancé. Elle n’a reçu aucun secours et a rendu l’âme. La pauvre laisse un veuf et quatre enfants  », Amani Lulihoshi de Murhobo, visiblement affligé, entre deux sanglots.

Trois semaines plus tôt, le 2 février, une fillette âgée d’environ 6 mois est décédée aussi noyée dans la rivière Kuhaau niveau du pont détérioré de Chez Biriji à Cufunzi. Elle labourait le champ familial avec sa mère qu’une cultivatrice voisine a pu sauver du torrent.

 Un résident de Cifunzi , préoccupé, encourage le Cadre de concertation pour le développement de Kalonge (Ccdk) qui s’évertue à réaménager tant soit peu quelques ponts. Il exhorte les notables du  groupement de redoubler d’effort en vue de réhabiliter les ouvrages en état de délabrement avancé au lieu de rester attentistes.  Les pluies continuent à tomber et les périls hantent la demeure.

La pluviométrie est supérieure à  1 300 millimètres dans le groupement de Kalonge s’étend sur environ 750 km2 perchés sur  une altitude de plus de 2 000 mètres dans la partie Sud du Parc national de Kahuzi-Biega (Pnkb).  Kuha et Luha se jettent dans la rivière Loa vers Shabunda.  Kalonge est situé à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de la ville de Bukavu dont il est l’un des principaux fournisseurs des braises.

Claudine Lumvi

Claudine Lumvi

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*