Bukavu : Ngwabije sort du silence concernant les sinistrés de Nyamugo. « Il y a des vraies et fausses victimes ».

Théo Kasi, gouverneur de Province du Sud Kivu, précise que les ‘’vraies victimes’’ de l’incendie survenu à Nyamugo ont déjà reçu l’assistance du gouvernement provincial. Y a-t-il des fausses victimes parmi les sinistrés ?

Selon le communiqué officiel lu cet avant-midi par Désiré Kyakwima, coordonnateur de la cellule de communication du gouverneur de province, le comité des victimes a déjà reçu la dite assistance.

Selon le communicateur du gouverneur, les informations que dispose le gouverneur renseignent qu’il existe un autre comité non reconnu par les victimes.

Celui-ci serait instrumentalisé et manipulé par certains politiciens en mal de positionnement. L’objectif de ces derniers qui d’ailleurs le communiqué ne précise pas leur nom s’évertuent à troubler l’ordre public  et à créer des incidents tendant à saper l’autorité de l’Etat dans ce quartier de la commune de Kadutu.

Le gouverneur est disposé à recevoir le comité des ‘’vraies victimes’’ afin de lever l’équivoque une fois pour toute sur cette assistance.

Le chef de l’exécutif provincial met en garde tous les tireurs de ficelles qui veulent exploiter ce dossier pour troubler la quiétude de la population dans le but d’assouvir leurs intérêts machiavéliques.

Les manifestants balayent ses propos d’un revers de la main

Certains sinistrés de l’incendie de Nyamugo disposent des preuves de décaissement de fonds leur destinés.

Les activités sont paralysées sur l’axe industriel- marché de Kadutu. Les sinistrés de Nyamugo réclament  plus d’un milliards de francs congolais déboursés par le gouvernement central mais dont personne n’a reçu une quelconque enveloppe. Les victimes pointent le gouverneur Théo Kasi.

Tôt la matinée de ce jeudi 14 janvier 2021, ils barricadent la route de l’industriel au niveau de la bifurcation allant du côté du bureau de la police nommée PIR.

Des hommes se plaignent et les enfants courent de partout sur la chaussée brandissant des messages hostiles. Ils demandent, selon eux, plus d’un milliard de francs congolais. Une somme déboursée par le gouvernement central mais détournée par le gouvernement provincial selon leurs dires.

Sur les affiches, on peut lire «  Nous sinistrés de Nyamugo, réclamons le don de 1.242.720.000 fc, retiré en date du 17 février 2020 »

Selon ces manifestants, le gouverneur de la province s’est accaparé cette somme d’argent que Kinshasa a donné aux sinistrés de Nyamugo.

Le président des sinistrés de Nyamugo, Lebon Bahati demande que l’état congolais remette les victimes dans leurs droits ajoutant que le concept Etat de droit ne doit pas rester un slogan creux. 

« Jusqu’à maintenant nous n’avons pas encore reçu notre argent. Nous avons toutes les preuves possibles qui prouvent le décaissement de cet argent. Nous réclamons la matérialisation de l’Etat de droit prôné par le président de la république. Nous avons marre des détournements de fonds orchestrés par le gouverneur ».  

Un incendie s’est produit mardi 10 septembre 2019 dans le quartier Nyamugo. Une centaine de maisons sont parties en fumée.

Pour rappel, le gouverneur de province est allé visiter les sinistrés du récent incendie survenu sur avenue pesage 2. Il leur a promis d’informer le gouvernement central. On l’écoute dans cet élément sonore

Georges Kitoka

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*