Bukavu rend hommage aux personnes tuées pour la libération de la Rd Congo

Grandiose cérémonie de requiem pour la paix en hommage des morts, hier mercredi 12 février 2020, en la cathédrale notre dame de la paix dans la commune d’Ibanda. Bukavu garde une pensée pieuse envers les personnes tuées dans les atrocités que la Rd Congo connaît depuis des années.

L’archevêque de Bukavu, Monseigneur François Xavier Maroy, demande au peuple congolais de répondre par l’amour là où il  y a la haine. Il demande  de prôner la réconciliation pour arriver à une paix durable dans La Rd Congo et dans les pays des grands lacs.

Pour ce prélat catholique, les morts dans les périodes troubles de 1996 à nos jours ne sont pas morts pour rien. Ils étaient des combattants. Le peuple congolais de vivre doit dans l’amour et la concorde afin que la paix règne au pays.

Pour le prix Nobel de la paix 2018, docteur Denis Mukwege, ce requiem a été préparé dans un temps record. Les Bukaviens parlent pour la première fois de ce qu’ils ont vécu. Tout le monde à aller de l’avant en combattant la peur  pour construire la paix et la Rd Congo. Et  la bonne manière de le faire,  c’est de briser le silence  et de dire la vérité

La coordonnatrice d’Uwezo Afrika Initiative, Douce Nyamwezi, se dise satisfaite d’avoir fini la première étape de ce requiem à Bukavu  avant d’aller continuer au festival Amani à  Goma.Le requiem est organisé pour rendre hommage aux personnes qui ont été tuées, et celles mortes dans les atrocités que la Rd Congo connaît depuis des années.

Douce Namwezi  pense que le requiem pour la paix pouvait être organisé chaque année pour les âmes illustres disparus. Uwezo Africa Initiative l’organise avec l’appui de la Coopération suisse.

Claudine Lumvi

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*