0 3 minutes 2 mois

Les contingents chinois du site d’Amsar, dans le territoire de  Kabare, viennent de donner  46 767 outils et machines d’ingénierie et plus de 43 043 équipements médicaux   au gouvernement congolais.

C’est la république populaire de la chine par le biais de la mission des nations unies pour la stabilisation de l’Est du Congo Monusco.

C’est à l’occasion de la cérémonie de remise des biens marquant le désengagement de la Monusco au Sud-Kivu  pour le cas échéant le lundi 29 avril 2024.

Estimés à une valeur de 7.3 millions de dollars américains, la chine exprime sa gratitude à travers ce don pour des fins médicales et le renforcement des infrastructures de la province du Sud-Kivu.

La cheffe de la Mission de stabilisation de l’Organisation des Nations Unies en RDC, Mme Bintou Keita, s’est félicitée de cette initiative et  salue la générosité des autorités chinoises.

Au fil des ans, nous avons constaté l’importance cruciale des infrastructures dans le maintien, la consolidation de la paix et de la sécurité, martèle-t-elle.

Elle réitère la gratitude aux casques bleus chinois pour leur dévouement et leur professionnalisme au cours des deux décennies de leur déploiement au Sud-Kivu.

 Ce transfert d’actifs démontre l’engagement de la République populaire de Chine à soutenir les efforts de consolidation de la paix et de développement social en RDC.

 Le ministre provincial des infrastructures et travaux publics étant représentant du gouverneur à ces assises Cisa Wanumbi  salue la bravoure et l’apport de ces vaillants guerriers dans le développement de la RDC.

Il  rassure un bon  usage de ces outils pour l’intérêt du pays.

Ayant en charge le désengagement dans ses attributions, il remercie le président de la république Félix Antoine Tchisekedi pour son implication diplomatique.

 Cette activité s’inscrit dans le processus du désengagement de la Monusco au Sud-Kivu.

Lamberte wakenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *