0 2 minutes 2 mois

Le conseil de sécurité de la chefferie de Buloho  vient d’appeler, au calme et à l’apaisement,  la population de la contrée de Bunyakiri en général et celle du centre de Bulambika en particulier.

Un grand nombre des personnes  se prétendent  être réfugiés ou déplacés  de guerre et venant de Goma au Nord-Kivu.

Ces femmes, enfants et hommes occupent et s’installent dans une église de la Communauté des églises de pentecôte en Afrique centrale, 8 ème CEPAC, dans le centre de Bulambika.

Les habitants de Bulambika soupçonnent que ces gens sont des rebelles du M23 déguisés en réfugiés.

D’après l’ancien secrétaire  de poste du secteur de Bunyakiri, Weteshi Mulilima, ces gens  expliquent provenir de Kihumba dans le territoire de Nyiragongo.

Selon eux, la plupart sont des déplacés de guerre et certains membres  d’une église de réveil vont continuer à Walikale pour une mission d’évangélisation.

Tous jurent n’avoir que de la nourriture et des bibles dans leurs bagages mais aucune arme.

Bon nombre parlent le kihunde et le kihavu.

Malgré les appels au calme et à l’apaisement des autorités locales, les habitants de Bulambuka ne sont pas rassurés et restent aux aguets .

Pascal Boroto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *