0 2 minutes 1 an

Elle devrait adopter un langage commun sur les conflits, pour sortir de la tempête 

La Direction du développement et de coopération, DDC, de la Suisse, organise, avec ses partenaires, un atelier d’échanges et de formation, sur la gestion des projets sensibles aux conflits. 

C’est depuis ce mardi 25 jusqu’à jeudi 27 octobre, à l’hôtel Au Beau Lieu, sur l’avenue de la montagne, à Nguba dans la commune d’Ibanda. 

La directrice de la DCC, Denise Luthi, appelle les participants à être attentifs, à la nouvelle approche de la gestion des projets et d’accès sur la sensibilité des conflits. 

D’après elle, cette nouvelle approche doit être utilisée pendant cette période des turbulences dans la région des grands lacs. 

La chargée du programme gouvernance à la DDC, Marie Louise Tabena, estime que les participants adopteront un langage commun sur les conflits, à l’issue de l’atelier. 

L’agenda de ce mardi 25 octobre prévoyait la création de ce langage commun à partir entre autres de la définition des conflits et des violences, de la compréhension du potentiel de nuire, et de l’importance de la sensibilité aux conflits. 

Christian Kika 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *