Mwenga : Quelques habitants de Sugulu barricadent la nationale n°2 et exigent le départ dans condition des chinois

Différentes couches de la population du village Sugulu, en territoire de Mwenga, barricadent la route nationale n°2. Ce soulèvement a paralysé toutes les activités dans le milieu pendant la mi-journée du mardi 14 septembre.

La journée du lundi 13 septembre a été perturbée à Kitutu centre. Quelques organisations des jeunes et des acteurs de la société civile ont été dispersées par les agents de l’ordre.

Les manifestations s’intensifient à Sugulu actuellement. L’objectif est de dire non à l’exploitation illicite et jugée d’ailleurs illégale des minerais par les sujets chinois.

L’érection des barrières à plusieurs endroits dans cette partie de Mwenga a duré plusieurs heures. C’est par exemple dans le groupement de Banampute en chefferie de Wamuzimu.

Ces jeunes manifestants scandent des chansons hostiles appelant l’opinion tant nationale qu’internationale à s’impliquer pour mettre fin à cette mafia qui s’observe actuellement dans le territoire de Mwenga.

Selon Urbain Basubi, membre du club de lecture du journal le souverain libre basé à Mwenga Centre, ces manifestants jurent de poursuivre leur lutte.

« Nous y mettrons un terme lorsque nos revendications seront prises en compte », ont-ils déclaré.

·        Georges KITOKA

Partager pour informer les autres

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


[aps-social id="1"]