0 2 minutes 3 mois

La campagne électorale pour les scrutins du 20 décembre prend, en  3 ou 4 jours, beaucoup d’ampleur à Bukavu.

Les photos et effigies  en couleurs des candidats, députés nationaux et provinciaux,  sont collées et placardées sur les murs, poteaux, enclos, lieux publics, épaves et carcasses des véhicules.

Le secrétaire exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante, CENI Sud-Kivu, Pius Bikungu, rappelle, aux candidats et à leurs équipes de campagne, que la loi interdit d’afficher les photos et effigies de campagne à certains endroits.

C’est notamment sur les espaces de l’hôtel des postes, de la mairie, du parquet et autres institutions publiques.

Il en est de même du charroi automobile de l’Etat.

Le secrétaire exécutif provincial de la CENI Sud-Kivu ajoute que les candidats doivent respecter les enclos des privés.

Pius Bikungu conseille aux candidats de demander la permission aux propriétaires de ces parcelles avant d’y plaquer des insignes de campagne.

L’expert électoral, Oswald Rubasha, prévient que les candidats risquent des sanctions en cas de dérives dans la campagne électorale.

La loi électorale prévoit des amendes et certains candidats contrevenants peuvent être rayés des listes de la CENI, des listes des éligibles.

La campagne électorale pour la présidentielle et les législatives court depuis le dimanche 19 novembre jusqu’au lundi 18 décembre.

La campagne pour les municipales débute le lundi 4 décembre.

Héritier Bashige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *